Pardon du Folgoët

Publié le par soizic

Un peu d'histoire ça vous tente ????

Par dévotion, par tradition, 20 000 fidèles ont pris part, ce week-end, au grand pardon du Folgoët, cette année présidé par Mgr Guy de Kerimel, évêque de Grenoble.

Je pense que toute personne qui  habite Le Folgoët connait la légende de Salaun Ar Foll ( Salaun Le fou).

 

Salaün Ar Foll est un  simple d'esprit , mendiant son pain de ferme en ferme en répétant inlassablement "Ave Maria, itroun guerhès Maria (Oh! madame Vierge Marie).

Il vit dans une clairière de la forêt près de Lesneven. Il est appelé "Le fou du bois" (Fol ar c'hoad), car selon la légende, il habite dans le creux d’un arbre, dans la forêt. Il passe toutes ses journées à mendier, après avoir assisté à la messe du matin. Salaün Ar Fol meurt en 1358. Peu après, on découvre sur sa tombe un lys sur lequel est écrit en lettres d'or : « AVE MARIA ». En ouvrant sa tombe, on constate que le lys prend racine dans sa bouche. Le miracle attire rapidement les foules. On bâtit une chapelle Basilique Notre-Dame du Folgoët au lieu désormais appelé Le Folgoët 

le-folgoet.jpg  fontaine.jpg

 

Voici Notre Dame du Folgoët, vierge noire,

appelée ainsi car elle est en pierre de Kersanton de teinte très noire.

 

Statue_recadree-copie-1.jpg

 

Dès le samedi après-midi, les pèlerins se mettent en route, seuls ou en groupes, jeunes ou moins jeunes, et marchent vers LE FOLGOET : ils prient, ils méditent, ils échangent…

 


À cette occasion, les deux statues de la Vierge Marie du Folgoët sont portées en procession, celle en bois le samedi et celle en Kersanton le dimanche.

Cette dernière est couronnée et drapée d'une cape bleue.

0809viergeext.jpg

 

La messe, en langue bretonne, à 18 heures est célébrée à l’extérieur de la basilique, trop exiguë pour la circonstance, marque « l’entrée dans le Pardon ».

  

Après la récitation du chapelet à 20h, la procession aux flambeaux se dirige à 21h vers l'esplanade du pardon pour la célébration du soir.

Dimanche il y aura une messe à 8h30 puis une autre en breton à 10h30.

L'après-midi il y a la grande procession de croix et de bannières portées par les fidèles des communes environnantes, en costumes de fêtes.

 

Image-001.jpg

 

Cette photo est ancienne, elle est tirée du livre "Sanctuaires en Finistère"

de Job an Irien. Le monsieur qui est devant à gauche (avec les lunettes foncées)

est mon père.

 

 

Image-002-copie-1.jpg 

 

Celle çi est tirée du livre sur le Folgoët, édité par Ouest-France.

La dame de gauche est ma maman.

 

Et voilà la page d'histoire est terminée,

certaines personnes connaissent tout cela,

mais cet article est aussi pour mes amies lointaines.

 

 

 

 

Publié dans blabla

Commenter cet article

Béa38*********************************** 12/09/2012 18:16

J'adore les contes et légendes !
Merci beaucoup de nous avoir fait partager celle-ci.
Bisous

breizhinettes- virginie 10/09/2012 21:05

Merci beaucoup Soizic pour ces explications! Je vois que pour toi ce pardon est une tradition familiale. Je ne suis pas "Finistèrienne" et j'ignorais une partie de la légende alors c'est une très
bonne idée que ce partage!
Bisous!

valerie 10/09/2012 18:51

merci beaucoup, je ne connaissais l'histoire .... un peu de culture ne fait jamais de mal !!!! bisouss

DentelleDeLune 10/09/2012 18:10

Bonjour Soizic , je ne connaissais pas cette légende , beaucoup de monde à ce pardon !
Merci pour ces anciennes photos où l'on voit ton papa et ta maman
Mon frère Pascal qui était au bagad de quimper a épousé une jeune fille d'un cercle celtique de Pont Croix
Il n'est plus que rarement au bagad de Kemper , il a monté un groupe qui marche pas trop mal ' Lirzin "

http://www.letelegramme.com/local/finistere-sud/ouest-cornouaille/leguilvinec/penmarch/concert-le-groupe-lirzin-a-seduit-saint-nonna-31-08-2011-1414649.php

Je te souhaite une bonne fin de journée et un bon début de semaine
Amitiés et bisous de Thierry

jonquille38 10/09/2012 10:52

Je ne connaissais pas, c'étiat très intéressant, merci pour la petite histoire, Soizic !
bises
Sylvie